www.belgium.be

Les chiffres suivants montrent l'importance de la consommation de benzodiazépines et apparentés en Belgique. Si la consommation tend à diminuer ces dix dernières années, elle reste néanmoins inquiétante.

Les délivrances témoignent notamment d’une utilisation trop souvent prolongée, malgré les risques associés et les recommandations pour une durée limitée. Par ailleurs, si la consommation de benzodiazépines tend à diminuer, on constate en parallèle une augmentation d’autres types de traitements comme les antidépresseurs à base de trazodone ou encore les produits à base de plantes ou de mélatonine.

Tendances générales sur la prescription de somnifères et calmants

  • Plus de 2 millions de Belges ont pris au moins un somnifère ou calmant durant l’année 2022. Soit 1 Belge sur 5. 

  • La consommation, en DDD*, diminue d’environ 3 % par an. Celle-ci est inférieure de 22 % par rapport à 2014.

  • Le nombre de patients uniques diminue également d’année en année. En 2022, le nombre de patients prenant des somnifères ou calmant était inférieur de 11 % par rapport à 2018.  

  • Les molécules les plus vendues sont l’alprazolam, le zolpidem, le lormetazepam, le lorazepam et le diazépam. 

  • Les composés à action rapide et intermédiaire sont les plus vendus et représentent près de 90 % du total des DDD délivrées sur l’année. 

*La DDD (dose journalière définie) est la dose d’entretien moyenne présumée par jour pour un médicament utilisé dans son indication principale chez l’adulte. 

Tendances de consommation des produits à base de plantes et de mélatonine

  • La consommation de produits à base de plantes et de mélatonine est en augmentation. En dix ans, le nombre de produits vendus en pharmacie est passé de 300.000 à quelque 700.000*. 

  • Concernant la mélatonine (Circadin et génériques), le nombre de produits vendus en pharmacie augmente d’environ 9 % par an. En 2022, la consommation a augmenté de près de 60 % par rapport à 2013.

*Il peut s’agir d’une sous-estimation sachant que seules les ventes en pharmacie ont été prises en compte ici. 

Tendances de consommation de trazodone*

  • La consommation de trazodone est en hausse. En 2022, elle était 34 % plus élevée qu’en 2013. Le nombre de DDD est passé de 18,6 millions en 2013 à 24,8 millions en 2022. 

  • Entre 2013 et 2022, le nombre de patients uniques traités à l’aide de Trazodone est passé de 263.914 à 355.292. 

  • La majorité des patients ayant recours à la trazodone se situe dans la tranche des 45-64 ans. 

*Antidépresseur souvent prescrit à faible dose pour les troubles du sommeil.

SPFS-22-28192-Graphique site web-lm-081223-r1-03.png

Qui prescrit les somnifères et calmants ?

  • En 2022, 83 % des somnifères et calmants délivrés ont été prescrits par des médecins généralistes et 6 % environ par des psychiatres.
  • En Flandre et en Wallonie, le traitement est généralement davantage initié par les médecins généralistes (pour 80 % des patients de l’échantillon) plutôt que par les psychiatres et autres spécialistes. À Bruxelles, la situation diffère quelque peu avec les premières ordonnances délivrées par 63 % des médecins généralistes et 37 % des psychiatres et autres spécialistes.
SPFS-22-28192-Graphique site web-lm-081223-r1-02.png

Qui consomme des somnifères ou calmants ?

  • Les femmes sont proportionnellement plus nombreuses que les hommes à en consommer.
    En 2022, environ 2/3 des patients ayant reçu des somnifères ou calmants étaient des femmes. 

  • Ce type de médicament est plus souvent prescrit à des patients âgés de 45 à 64 ans. 30 % des patients ont moins de 45 ans au début de leur traitement. 

SPFS-22-28192-Graphique site web-lm-081223-r1-04.png

Comment les somnifères et calmants sont consommés ?

  • En 2022, 33 % des patients se sont vus prescrire une seule boîte par leur médecin. Cela signifie que les 2/3 des patients restants ont acheté 2 boîtes ou plus. Cette répartition est restée stable au cours des cinq dernières années. 

  • Pour la période de janvier 2018 à juin 2023, on constate qu’au cours des 12 premiers mois qui suivent l’initiation, les patients ont consommé en moyenne 124 DDD. La médiane était quant à elle de 29 DDD.

  • Lorsqu’on suit les patients qui commencent un traitement sur une période de 12 mois, on constate que la majorité d’entre eux (77 %) sont des « consommateurs légers  ». Cela signifie qu’ils consomment moins de 100 DDD par an. 

  • Certains patients prennent plusieurs benzodiazépines en même temps. En 2022, 15 % des patients ont consommé simultanément au moins deux somnifères ou calmants. Parmi les patients ayant recours à un type de somnifère ou calmant, on constate qu’au cours de l’année, 26 % avaient également pris un autre psychotrope tel qu’un antidépresseur, un psychostimulant ou un antipsychotique.  

Quelle est la fréquence d'utilisation des petites boîtes de 7 ou 10 comprimés de somnifères et calmants ?

  • Le zolpidem est l’une des molécules les plus souvent prescrites en Belgique. Ce médicament est disponible sur le marché belge en petits conditionnements de 7 ou 10 comprimés. En 2022, ces petits conditionnements représentaient moins de 1 % de l’ensemble des boîtes vendues. 

  • Seuls 6 % des patients commençant un traitement au zolpidem se sont vus prescrire un petit conditionnement. 

Somnifere.jpg

Sources et méthodologie

Les données ci-dessus sont basées sur une analyse interne du SPF Santé publique des statistiques provenant des sources suivantes : 

  • Pharmanet, INAMI (données sur la trazodone uniquement).

  • IQVIA Belgium LMPB (Le Marché Pharmaceutique Belge) Offtake — National Sell Out Audit for registered products for the period 2012-2022;

  • IQVIA Belgium OTC (Over-The-Counter) Offtake – National Sell Out Audit for Over-The-Counter products for the period 2012-2022 

  • IQVIA Belgium LRx – Regional Sell Out Patient data for the period 2018-2022, in each case reflecting estimates of real-world activity. 

Concernant le suivi de l’évolution des dosages et conditionnements de somnifères ou calmants consommés, les données sont issues d’IQVIA et, plus précisément, de l’audit Le Marché Pharmaceutique Belge (LMBP)— Offtake. Ces données représentent les statistiques de vente (délivrées à un patient en officine publique) et sont collectées via un panel composé de 62 % de pharmacies belges (réparties équitablement sur le territoire belge).

Concernant le suivi de l’évolution du nombre de patients consommant des somnifères et calmants, les données sont issues d’IQVIA et, plus particulièrement des statistiques LRx. Il s’agit des données de vente en officine publique, collectées par le biais d’un panel couvrant 33 % des conditionnements vendus. 

Les molécules incluses dans l’étude d’IQVIA sont les suivantes : alprazolam, bromazepam, clobazam, clotiazepam, diazepam, ethylloflazepaat, lorazepam, nordazepam, oxazepam, prazepam, brotizolam, flunitrazepam, flurazepam, loprazolam, lormetazepam, nitrazepam, triazolam, zolpidem, zopiclone.

Pour l’analyse au niveau du patient, le clonazepam a également été inclus dans les calculs. 

Concernant la comparaison des produits à base de plantes ou de mélatonine — enregistrés ou non enregistrés — tous les produits disponibles sur le marché à ce moment-là ont été inclus. 

La DDD (dose journalière définie) est la dose d’entretien moyenne présumée par jour pour un médicament utilisé dans son indication principale chez l’adulte.

Consultez toutes les ressources